"Jardiner en conscience" - Michael J. Roads

Publié le 12 Juillet 2014

Je trouve tellement de vérités et de réponses à ma rechercher de co-créer avec la Terre-Mère dans ce livre que j'ai décidé d'ajouter une rubrique à mon blog. Je vais continuer à partager avec vous les extraits qui me parlent le plus. Comme je le disais ce soir par Skype, à mon ami et frère de coeur Philippe, je continuerai à diffuser ce qui me semble essentiel et à essayer d'éveiller d'autres consciences, en toute modestie.

" De même que les rosiers ont besoin d'être taillés en hiver, les gens doivent se débarrasser de leurs vieux concepts et de leurs idées dépassées quand le poids d'un tel fardeau les empêche de croître et de progresser. Comme un rosier qui devient difforme sous le poids de vieilles branches noueuses, les individus deviennent déprimés sous le poids des pensées négatives improductives, et leur vie n'est qu'anxiété. Ils ne peuvent réciter aux maladies, tout comme le vieux rosier affaibli et non taillé." (p167)

" La réalité, c'est que nos hôpitaux et notre système de soins médicaux sont engorgés par la forme de vie la plus malade de la planète: nous-mêmes! Nous cultivons ce qui va contre la Nature et nous faisons si peu en sa faveur. Le jardin nous montre clairement que nous sommes la Nature contre laquelle nous luttons. Le jardin peut nous enseigner comment changer tout cela si seulement nous pouvons devenir assez conscients pour "être le jardin", pour être conscient des leçons que nous donne le jardin. Tout comme la Nature enseigne ce qu'est la vie à toutes ses créatures, le jardin est notre plus important professeur à nous aussi." (p170)

Rédigé par Jean-Baptiste Dumont

Publié dans #Ces gens qui m'ont inspiré, #jardiner en conscience

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article