Lieu de rencontre ou champ de bataille?

Publié le 23 Juillet 2014

" Vous ne pouvez explorer le mystère dont je parle en vous payant de mots ou en le conceptualisant. Il faut qu'il devienne une réalité dans votre vie et dans la façon dont vous vivez tous les jours. Chaque fois que vous mettez les pieds dans le jardin, votre attitude va déterminer si c'est un lieu de rencontre avec la Nature ou un champ de bataille, la Nature étant l'ennemie. Vous avez le choix.

Si vous utilisez du poison chaque fois que les insectes menacent vos plantes, vous choisissez de transformer votre jardin en champ de bataille; vous devenez l'agresseur et mettez le feu aux poudres. Au contraire, si vous analysez la situation des plantes menacées pour voir si elles poussent dans des conditions défavorables, alors, ce faisant, vous étudiez la Nature et entrez en contact avec elle.

Presque toujours, quand une troupe d'insectes s'attaque à une plante ou un groupe de plantes, c'est parce qu'elles étaient affaiblies avant. La maladie n'est pas dans l'ordre des choses, et la Nature cherche à l'éliminer. Avec notre agriculture artificielle, nous n'avons jamais compris cela. L'agrobusiness moderne est basé sur l'exploitation, la manipulation et la domination de la terre, de la Nature et de l'humanité. Mais avec ce système, nous sommes perdants: des plantes malades reçoivent des engrais chimiques pour pouvoir pousser dans une terre appauvrie et sont traitées avec des fongicides, des insecticides et des herbicides afin qu'elles ne meurent pas.

La maladie exprime un déséquilibre, elle indique que 'on n'est plus dans l'ordre naturel des choses, bien que nous y soyons si habitués que nous la considérons comme normale. J'ai pendant près de dix ans été un agriculteur bio, et ensuite pendant quelques années, j'ai exercé en tant que consultant en agriculture bio. Je me rends compte que ce système agricole déséquilibré a communiqué sa tension aux consommateurs. Le déséquilibre, la tension, sont maintenant la première cause de maladie chez les gens. N'est-il pas vraisemblable que si nous consommons une nourriture dont le champ énergétique est dysharmonie, nous allons nous aussi subir un déséquilibre?

C'est tout simplement un malencontreux rapport énergétique non désiré entre le consommateur et la nourriture. Par chance, le mouvement actuel vers l'agriculture bioet la nourriture obtenues par des agriculteurs bio, est la réponse de ceux qui sont plus sensibles à leur état de santé, à l'environnement et à l'ordre naturel des choses. Ils voient les vrais liens et les développent. " p 266 et 267

Michael J. Roads

Rédigé par Jean-Baptiste Dumont

Publié dans #jardiner en conscience, #Potager, #lectures recommendées, #Ces gens qui m'ont inspiré

Repost 0
Commenter cet article