Les Repairs Cafés : une réponse à l'Obsolescence programmée

Publié le 30 Octobre 2014

"L'obsolescence programmée, c'est ce qui marche encore très bien mais qu'on désire changer parce que n'étant plus à la mode et rendu suranné par un savant matraquage publicitaire ou mieux encore: c'est ce qui ne marche plus parce que programmé par le constructeur pour une durée de vie limitée en vue d' en augmenter le taux de remplacement, pièces de rechange et main d'oeuvre étant inaccessibles ou volontairement hors de prix. Cette pratique, étendue à presque tous les secteurs de consommation célèbre le règne omnipotent de l'argent, sang de l'économie, sur l'autel de l'addiction à la consommation."

"les Repairs Cafés organisés dans tous le pays visent à porter à l'attention du public que es choses sont réparables. Les visiteurs sont régulièrement réorientés vers les (rares) réparateurs (encore) en exercice. Pour la plupart, ce ne sont d'ailleurs pas les clients des réparateurs professionnels. Ils disent jeter généralement les choses cassées immédiatement, car les faire réparer est trop cher. Au Repair Café, ils découvrent qu'il y a des alternatives au tout-jetable. L'idée est d'impliquer au maximum le visiteur dans le processus. S'il peut réparer lui-même, il se met au travail. Sinon, il observe et apprend au contact du réparateur. Et tout cela sans tarif, avec une participation libre laissée à la discrétion de chacun."

Extrait du dossier "Récupérer/Réparer/Recycler" du Valériane n°110 - La Revue de Nature et Progrès Belgique

Rédigé par Jean-Baptiste Dumont

Publié dans #Le nouveau monde

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article