"OGM et Pesticides: une bombe à retardement?"

Publié le 8 Novembre 2014

Une nouvelle fois, un excellent article dans Valériane, la Revue de Nature et Progrès Belgique.

"Jamais nous n'avons été confrontés à une technologie permettant à une seule espèce - nous! - de modifier le patrimoine héréditaire des êtres vivants qui l'entourent à une vitesse industrielle. Et on prétend commercialiser tout cela sans le moindre étiquetage, comme cela se fait déjà aux Etats-Unis ... 98% des OGM alimentaires sont, en effet, produits sur le continent américain, on ne le sait pas assez. On voudrait persuader le monde entier que ces produits sont bons, et cela sans la moindre preuve scientifique.

En réalité, les OGM n'ont été conçus que pour absorber le principal herbicide au monde: le Roundup Ready, c'est 80% des OGM! Et cela va permettre de produire plus? Non, cela va juste favoriser la culture intensive et aider le développement commercial de l'utilisation de ce principal herbicide du monde. Et c'est absolument tout! Or on a voulu nous faire croire que cela allait réduire les pesticides en fabriquant, précisément, la plante capable d'absorber le principal herbicide du monde! Vous vous rendez compte à quel point nous serons pris, dans quelques décennies, pour des gens qui croient encore que la terre est plate ...

On modifie donc arbitrairement le patrimoine héréditaire des êtres vivants mais on voudrait pas que la société en discute car, quand elle commence à discuter, elle a le culot de trouver cela irrationnel. Quand elle commence à dire qu'on en a pas besoin - donc qu'on n'est pas pressé et qu'on va plutôt faire un moratoire - on prétend que cela ne repose sur aucune base scientifique, alors que c'est justement quand on creuse les bases scientifiques de ceux qui prétendent imposer les OGM ... qu'on ne trouve rien du tout! Sauf que leurs tests sont maintenus dans la plus grande confidentialité : quand on se pose des questions sur l'effet biologique d'un produit quel qu'il soit, on commence toujours par regarder les analyses de sang qui ont été faites sur des animaux quand ce produit a été utilisé à des doses environnementales. Or nous avons dû gagner en cour d'appel pour que Monsento consente à livrer ces données. Monsanto a même attaqué le Gouvernement allemand qui nous les communiquait ... Des analyses de sang seraient-elles un secret de fabrication? Ou des archives religieuses? La communauté scientifique est maintenue dans l'ignorance de ces choses car elle n'a pas accès aux données brutes des industriels. Voila le monde dans lequel nous vivons!"

Le Professeur Gilles-Eric Seralini - extrait choisi de "Que les OGM soient bons et permettent de produire plus serait véritablement une chose magique" - Valériane n°110 - La Revue de Nature et Progrès Belgique (p37)
"OGM et Pesticides: une bombe à retardement?"

Rédigé par Jean-Baptiste Dumont

Publié dans #Ces gens qui m'ont inspiré

Repost 0
Commenter cet article