L'élevage des vers de farine et des poules

Publié le 22 Janvier 2015

Voici un petit compte-rendu de mon second cours de permaculture:

- l'élevage des vers de farine:

La culture se passe dans des bacs en plastique de 15 à 20 cm de haut sans couvercle car les vers et les ténébrions ne peuvent pas s'en échapper.

La température idéale doit se situer entre 20 et 25°c pour votre élevage.

Dans le fond, vous mettez de la farine, du son ou des graines concassées pour poules pondeuses avec des rondelles de pommes et du carton. Pensez aussi à leur donner à boire en mouillant du carton et en le placant par exemple dans un bouchon de bouteille.

Les oeufs sont pondus uniquement par les adultes : les ténébrions qui comme leur nom l'indiquent, vivent à l'abri de la lumière (une boite d'oeufs renversée fait parfaitement l'affaire)

L'éclosion a lieu 10 jours après la ponte.

Les petits vers grandissent jusqu'à 3 mois et demi (on peut les manger n'importe quand durant cette période) avant de se transformer en nymphes. Il faut 6 à 20 jours aux nymphes pour devenir des ténébrions.

Attention, les vers mangent les nymphes, il faut donc mettre ces dernières dans un second bac.

Notez aussi que les vers n'aiment pas les moisissures et qu'ils grossissent plus vite quand ils sont nombreux (cela stimule leur croissance).

Comme ils sont pauvres en calcium, on peut leur donner du CaCo3

Les vers contiennent:

- 19,5% de protéines ( la viande de boeuf 28%)

- 13,3% de matières grasses

- 3,85% de glucides

Les ténébrions pondent des oeufs de couleur blanche. On récupère les jeunes vers et les oeufs en tamisant la farine qui se trouve sous la boite d'oeufs renversée. On les place ensuite dans un troisième bac et on recommence ainsi un nouveau cycle.

Encore quelques conseils:

En en donnant à vos poules, elles vont pondre tous les jours.

Si la tête de vos vers sont noires, ils sont morts et il faut les jeter et surtout pas les consommer!

Pour la consommation humaine, il faut les cuire car sinon il y a un risque d'attraper une sorte de vers solitaire. Il n'est pas nécessaire de les cuire pour les poules.

Vous trouverez ci-dessous un article trouvé sur internet qui reproduit assez fidèlement le contenu du cours.

- l'élevage des poules pondeuses:

En avoir minimum 2 sinon elles s'ennuient

Leurs besoins:

- entre 0° et 30°C , plus elles sont protégées, plus elles pondent

- elles ont besoin d'air car elles transpirent beaucoup

- leurs parcours extérieur idéal est illimité

- plus elles grattent (où peuvent gratter) mieux c'est car ce sont des "miss frotte-frotte"

- elles adorent picorer dans le crottin de cheval

- besoin d'une courette pour s'essuyer les pattes avant de rentrer dans le poulailler ou pour rester à l'abri quand il pleut car elles n'aiment pas l'humidité. le sol de la courette est recouvert de sable grossier, de broyât ou de paille qui doivent rester secs.

- Elles sont territoriales, il est donc plus facile d'introduire une ancienne parmi des nouvelles que l'inverse. On peut introduire une nouvelle en la frictionnant avec de la tanésie et toujours lorsque le soir est tombé. Les poules ne voient rien dans le noir et ne se rendent pas compte de l'arrivée de la nouvelle si on camoufle son odeur avec de la tanésie ou un parfum naturel.

- un bassin avec des algues marines réparent les trous dans la peau.

Le poulailler:

- le plus de lumière possible, le pondoir dans une partie sombre

- sec à l'intérieur

- avec beaucoup d'air car les poules transpirent beaucoup sinon risque de développement d'agents pathogènes

- le protéger du vent du nord

- avoir des montants de 20 mm d'épaisseur

- l'extérieur peut être traité une fois par an au Bio-carbonil avec prudence car il peut provoquer des maladies aux yeux.

- traiter l'intérieur 2 fois/an au lait de chaux.

- Les poux rouges sont visibles dans les écailles des pattes et sont toujours en dessous des pondoirs. On peut donc pulvériser 15 gouttes d'huile essentielle de tanaisie mélangée dans de l'alcool. C'est toujours la prévention qui est de rigueur car les poux rouges sont devenus très résistants.

La litière:

- avoir une fosse à fiente sous les perchoir

- composées de copeaux de sapin (personnellement, je mets une couche de paille de chanvre recouvert d'une couche de paille. Les copeaux de sapin ont tendance à acidifier le sol)

Le perchoir:

- Carré d'une largeur de 5 cm avec les bords arrondis

- compter 25cm de perchoir par poule

- tous à la même hauteur sinon il y a compétition pour être la plus haute

- un perchoir est indispensable

- doit être gratté chaque semaine

Divers: (conseils repris par Hélène et des participants expérimentés > le cour est interactif)

- les poules sont toutes dominantes, chacune en domine une autre

- mettre un bac à déchets pour la verdure dans la courette (au lieu de les composter directement, vous pouvez les faire transiter par vos poules qui vous donneront un excellent fumier)

- leur donner des écailles d'huîtres les aident à broyer les graines dans le gésier.

- les graines concassées conservent moins bien que les grains complet, ne stocker qu'un sac à la fois pour éviter toute moisisure.

- vous pouvez faire germer des graines et leur donner pour leur fournir des acides aminés.

- il est bon de mettre dans leur parcours des objets pour les distraire (ex des branches d'abris).

- il est préférable de suspendre leur bac à eau pour éviter toute souillure.

- par expérience, pour savoir si vous leur donnez assez à manger par jour, il faut qu'elles aient fini en 5 minutes matin et soir. Attention, plus les poules sont grasses, moins elles pondent et l'oeuf a du mal à passer. Cela peut aller jusqu'à l'occlusion et la mort de la poule.

- les feuilles de consoude sont excellentes pour elles.

- La mue est un stress pour la poule, vous pouvez l'accélérer en constant des graines de tournesol.

- choisissez plutôt des espèces rustiques car ce sont de bonnes pondeuses et elles sont plus résistantes aux maladies.

- on peut leur faire des tisanes ou leur donner des orties séchées. Attention de ne pas prendre d'orties en graines car celles-ci sont très résistantes et résistent au transit de la poule. Les graines risquent donc fort de se retrouver dans votre compost et ensuite dans votre potager.

- le bois semble être source de problème. Il est donc préférable de mettre des bacs de ponte en PVC et de les désinfecter avec de l'eau javelisée.

- Pour lutter contre les parasites: mette un bac avec un mélange de la tanaisie (séchée et broyée) et de la cendre de bois.

Philippe disait qu'un jardin en permaculture est un jardin que l'on observe. Il est donc aussi important d'observer ses poules. Ce matin, j'ai découvert de petites traces de sang dans la courette et sur la paille des poulaillers. En y regardant de plus près, c'était Angélina, la poule de Bresse grise, qui saignait de la patte. Un petit soin par Babou avec de l'argent colloïdal et de l'huile essentielle de ciste (cicatrisant) et l'incident était oublié. N'oubliez pas qu'une poule blessée doit être séparée immédiatement des autres pour éviter un carnage.

Le cour a été complété par la distribution d'un petit fascicule des Fraternités Ouvrières de Mouscron : Rubrique: J'entreprends - Thème : l'élevage des poules pondeuses rédigé en janvier 2015 par Michel VH.

L'élevage des vers de farine et des poules
L'élevage des vers de farine et des poules

Rédigé par Jean-Baptiste Dumont

Publié dans #Permaculture

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article