Cours de permaculture de mai chez Hélène

Publié le 22 Juin 2015

Afin de pouvoir visiter le jardin d'Hélène, je me suis rendu à son cours chez elle à Manaihant, le 2ième dimanche du mois.

En ce qui concerne les semis à faire pour mai, elle a repris ses notes du mois d'avril à Liège. Je compléterai donc l'article du mois passé si nécessaire.

Le groupe a eu de chouettes échanges dont voici un petit résumé:

- Permaculture = imiter dans son jardin/potager ce qui se passe sur le sol de la forêt > sol recouvert en permanence de matière végétale, de paille souillée ... Ceci évite le dessèchement de la terre, les excès de vent et garde l'humidité. Favoriser les plantes vivaces comestibles et les semis spontanés.

- Les limaces: adorent tout ce qui est en décomposition et aiment se nourrir de végétaux tendres. Elles ont besoin d'humidité pour fabriquer leur mucus. Diverses solutions naturelles existent pour lutter contre leur ravages:

  1. faire des appâts par exemple une tuile ou une planche qui les protègent la journée du soleil et des prédateurs. Ensuite les récupérer et les donner aux poules.
  2. faire un purin de limaces: les ramasser et les placer dans une bouteille que l'on rempli d'eau. Au bout de 10 jours (+rapide si la bouteille est placée au soleil) on obtient un purin hyper odorant (ça pue!) que l'on filtre et l'on arrose les jeunes plants > l'équivalent de 2 tasses par arrosoir. Les limaces détestent l'odeur de leurs semblables en putréfaction!
  3. faire un cercle autour de chaque plante avec des bogues de châtaignier.

- les campagnols: sont d'habitude solitaires mais se regroupent pour lutter contre un prédateur. Hélène a commencé à les piéger et s'est rendu compte de représailles. Une vieille coutume, pour ne jamais être inquiété par eux, consiste à planter le 24 décembre 4 pdt aux 4 coins du jardin (ou 3 pour leur laisser une porte de sortie!)

- Contre les chenilles sur les choux > utiliser le bacille de Turin qui paralyse la mâchoire. On pourrait manger le chou 3 semaines après l'application. Les effets sur la santé sont à vérifier!

- les pucerons se reproduisent par "génération télescopique" c-à-d que chaque génération contient la suivante. C'est pour cela que c'est souvent l'explosion. Sur les rosiers, ce sont les fourmis qui les apportent car elles raffolent de leur jus (on est jamais aussi bien servi que par soi-même). Pour lutter contre, on peut pulvériser du savon noir (3x à 12h d'intervalle).

- pour pailler le sol on peut utiliser la taille des haies mélangée avec de la tonte de gazon. Pour ce dernier, ne pas utiliser en couche de plus de 5cm si la tonte est fraîche.

- pour faire pousser des potirons (demande un sol riche), on peut creuser un trou dans le mulch et le remplir de terre où l'on met les graines. Celles-ci vont germer et les racines vont aller chercher leur nourriture dans le mulch en décomposition.

- le persil: a besoin de 15 jours d'humidité autour de la graine pour prendre. Il serait intéressant d'essayer de le faire pousser sous 5cm de tonte de pelouse. Cela donnerait de très bon résultat aussi avec les radis!

- Pour avoir des cloches de forçage en verre, on peut utiliser des saladiers de chez IKEA ou autres magasins. Attention à ne les mettre que la nuit s'il y a du soleil! Attention cependant que le verre arrête les UV (la plante serait moins riche) contrairement au plastique mais qui lui libère du phénol.

- Le Bois Raméral Fragmenté est azotique, il absorbe l'azote de la terre pour être digéré par elle!

Cours de permaculture de mai chez Hélène

Rédigé par Jean-Baptiste Dumont

Publié dans #Permaculture

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article