Les mésaventures de Fabiola ou les ratées d'un réintégration dans le poulailler

Publié le 1 Juin 2015

Article complété, voir en bas de la page!

Vous avez certainement vu ou lu qu'il y a de plus en plus de certitude sur les émotions et sensations des animaux qui ne sont en rien le propre de l'homme. Lorsque l'on soigne un animal, c'est limpide car alors qu'il peut se montrer craintif ou agressif, lorsqu'on a l'intention et l'amour de le soigner, une réelle confiance et connivence s'installent. Ils savent que l'on va prendre soin d'eux!

Fabiola est une des trois poules offertes en son temps au Lama Karta. Il n'avait pas voulu les garder car il n'y avait personne pour s'en occuper et trop de renards sur le domaine.

Fabiola, avec ses 2 compagnes sont donc arrivées chez nous il y a 3 ans! L'année passé, elle s'est brisée mystérieusement la patte droite. Babou l'avait magnétisée et elle s'en était sortie en boitant simplement. Toute ressemblance avec un personnage connu n'est que fortuit ...

Il y a 2 semaines environ, elle s'est brisée la patte gauche (vieillesse? pourtant elle pond toujours ...). J'ai préféré l'isoler en l'installant dans l'ancienne cage de Hip-Hop, le petit bouc de notre voisin que nous avons élever au biberon.

Sa patte s'est naturellement ressoudée et Fabiola ayant assez de force pour remarcher a été remise avec les autres en pleine journée. Elle s'est fait directement attaquée par Valentina, la poule de Bresse blanche qui fait 2 fois son volume et son poids. Je l'ai récupérée et ai essayer de la réintégrer la nuit suivante en ayant pris soin de parfumer le poulailler. Le parfum ne permet pas de sentir l'intruse et en principe, le matin, personne ne se rend compte qu'il y a une poule de plus. Eh oui, une poule s'est primaire mais pas bête pour autant. Sous mon regard attentif, la journée a bien commencé mais vers 17h, la pauvre Fabiola était toute déplumé sur la tête et la crête ensanglanté! Satané poule blanche va, pourtant Daniel qui me l'a offerte prétendait que c'était la plus gentille de sa basse-cour!

Je suppose qu'elle est rejetée car boitant des deux pattes, les autres ne l'accepte plus. Ses chances de survie dans la Nature seraient minces. Nous l'avons donc retiré et réinstallé dans son petit hôtel particuliers. Sur les photos, vous pouvez voir qu'alors qu'elle est farouche d'habitude, qu'elle est calme et reconnaissante des soins apportés. Si je n'arrive pas à la réintégrer, je lui donnerai un espace rien qu'à elle pour finir tranquillement sa vie à l'Oasis.

Mon principe de vie est que lorsque nous avons domestiqué les animaux (apprivoiser dirait le petit Prince), nous en avons pris la responsabilité!

2 juin 2015 : afin de l'aider à se remuscler et à marcher, j'ai décidé de sortir Fabiola de sa cage quelques heures par jour. Je me suis rendu compte qu'elle tenait sur ses pattes mais qu'elle avait peu d'équilibre et devait s'aider de son aile. Il est vrai que la première fois, elle était resté avec les autres sans que cela crée de l'agressivité de la part des autres. Il y a donc quelque chose à apprendre dans le processus. Vos avis sont les bienvenus!
9 juin 2015: Après avoir passé la journée séparée par un simple grillage entre les 2 parcours ouverts, j'ai retenté une dernière réintégration. Tout s'est bien passé durant une demi-heure tant que Fabiola est restée couchée mais dès qu'elle s'est relevé Valentina la blanche a repris ses attaques avec une violence inouïe. Fabiola était simplement la tête au raz du sol comme si elle attendait le coup de grâce ... Elle est donc à l'abri dans sa petite cage et sortie seule dans la pelouse quand je suis à la maison. Elle qui était si farouche est maintenant toute calme et connait déjà notre petit rituel.
Les mésaventures de Fabiola ou les ratées d'un réintégration dans le poulailler
Les mésaventures de Fabiola ou les ratées d'un réintégration dans le poulailler
Les mésaventures de Fabiola ou les ratées d'un réintégration dans le poulailler
Les mésaventures de Fabiola ou les ratées d'un réintégration dans le poulailler
Les mésaventures de Fabiola ou les ratées d'un réintégration dans le poulailler
Les mésaventures de Fabiola ou les ratées d'un réintégration dans le poulailler

Rédigé par Jean-Baptiste Dumont

Publié dans #Élever des poules

Repost 0
Commenter cet article