Au tour des groseilles ...

Publié le 15 Juillet 2015

Après la rhubarbe et les cerises, le temps est venu de faire de la confiture de groseilles. Le jardinier qui travaille en conscience sait observer tous les jours ce qui change dans son jardin potager et sent le moment de faire les choses. Après cette très longue période de forte chaleur et ce jour et demi de pluie, les groseilles ont un reflet au soleil qui ne trompe pas. Elles sont d'un rouge vif et brillant qui traduit leur maturité. Les branches plient sous le poids des fruits et vos petits fruitiers vous murmurent, si vous savez écouter, qu'ils vous sont reconnaissants de les libérer de ce poids définitivement trop lourd pour eux.

C'est le résultat d'une attention particulière tout au long de l'année et non seulement au moment de la récolte! Je les ai nourri de matières végétales toute l'année (les mauvaises herbes ont été coupées et laisser sur place) et ai mis du bois raméral fragmenté à leurs pieds à l'automne pour les aider à passer l'hiver. En février, je les ai taillé dès l'apparition des premières feuilles en coupant les branches les plus âgées et moins productives pour ne garder qu'une dizaine de branches vigoureuses. J'ai aussi supprimer les rameaux qui poussaient vers le centre du buisson et le bois mort.

C'est donc avec un plaisir non dissimulé que j'ai cueilli mes groseilles pour en faire une délicieuse confiture. J'y ai incorporé un petit morceau d'angélique (également du jardin) et de la badiane (anis étoilé) pour y donner un petit goût tout particuliers.

Demain matin, des groseilles agrémenteront mon petit déjeuner en accompagnant des céréales au lait végétal !

P.S. le gourmand que je suis n'a pas hésité à se délecter immédiatement d'une tartine pour son goûter ;-)

Au tour des groseilles ...
Au tour des groseilles ...

Rédigé par Jean-Baptiste Dumont

Publié dans #Potager, #Santé

Repost 0
Commenter cet article