La gestion de l'eau dans la serre

Publié le 7 Juillet 2015

Si comme moi, vous avez acquis récemment une serre, sa gestion vous questionnera certainement. Il est donc important de se documenter.

Dans le dernier Valériane n°114 (magazine de Nature & Progrès Belgique) il y a un excellent aticle de Pierre Antoine, Jacques Gérard, Christian Thiry et Chantal Pevenage: "La gestion de l'eau dans la serre".

Je me permets de vous en donner quelques extraits pour vous donner envie de vous abonner à cette revue qui est pour moi un must et une véritable source!

"Une terre argileuse retenant bien l'eau ne nécessitera, par exemple, que trois arrosages importants sur la saison. A contrario, une terre meuble, ne retenant pas l'eau, nécessitera des arrosages plus fréquents. Pour éviter l'évaporation trop rapide de l'eau, il est nécessaire d'arroser en surface sur le mulch". (Pierre Delwiche)

"Au moment de la plantation, il est recommandé d'arroser abondamment en saturant bien la terre d'eau, et de ne plus arroser la plante pendant plusieurs jours pour l'obliger à développer ses racines". (Pierre Delwiche)

"Il est recommandé d'arroser le matin plutôt que le soir et ce avant les heures chaudes. L'eau aura le temps de pécore dans la terre et le risque d'évaporation sera insignifiant. L'arrosage le soir, par contre, créant une atmosphère saturée en eau à l'intérieur de la serre, "mouille les feuillages, ce qui donne un terrain favorable au développement des maladies cryptogamiques" (Pierre Delwiche)

Voici quelques repères: une plantes qui a tendance à s'affaisser est un signe de sécheresse. Au contraire la présence de moucherons qui auront tendance à s'envoler à l'approche du jardinier indique généralement un excès d'humidité"

"Selon la surface du sol de la serre, un récipient enterré, affleurant au sol, pouvant contenir environ cinquante litres ou davantage, peut être utilisé en période de sécheresse pour entretenir un certain gradient d'humidité dans la serre dont profitera le feuillage des différents légumes"

> personnellement, j'ai mis un tonneau de 200litres non-entérré (car je suis sur du schiste) que j'ai laissé ouvert. Il absorbe le "trop" de chaleur la journée et redonne de la chaleur la nuit, ce qui permet d'éviter de trop grands écarts de température dans ma serre de 18m2 (6x3m)

ma serre dans son environnement avec un petit "pré fleuri" devant et un petit champ de patates
ma serre dans son environnement avec un petit "pré fleuri" devant et un petit champ de patates
ma serre dans son environnement avec un petit "pré fleuri" devant et un petit champ de patates

ma serre dans son environnement avec un petit "pré fleuri" devant et un petit champ de patates

Rédigé par Jean-Baptiste Dumont

Repost 0
Commenter cet article