Autonomie: restauration du balcon avec les anciens montants d'une machine à coudre

Publié le 10 Août 2013

Il y a 2 ans, j'ai commencé la restauration de notre petit balcon qui était en piteux état. Pour cela, j'ai utilisé le reste des planches en chêne du plancher qui se trouvait dans le grenier. La paroi de côté était une ancienne porte d'écurie récupérée par mon beau-père mais irrécupérable par moi car totalement vermoulue. J'ai donc eu l'idée, cette année de refaire une balustrade en me servant des anciens montants d'une machine à coudre. Ils étaient bleus ciel. Je l'ai ai poncé et remis en noir (Trimetal-Steloxine). Ceci reste totalement dans l'esprit "original" de notre maison et ne m'a coûté que 15€ de matériel (chevrons et visses).

Les chaises que vous voyez sur les photos ont plus de 40 ans et étaient dans le salon de mes beaux-parents. Un bon décapage, un traitement au Madurox - Sanio II préventif-curatif contre les insectes et les champignons et une remise en couleur au Linitop - protection décorative du bois et les voilà repartis pour quelques années!

C'est vraiment un bonheur intense de créer de ses propres mains!

Autonomie: restauration du balcon avec les anciens montants d'une machine à coudre
Autonomie: restauration du balcon avec les anciens montants d'une machine à coudre
Autonomie: restauration du balcon avec les anciens montants d'une machine à coudre
Autonomie: restauration du balcon avec les anciens montants d'une machine à coudre
Autonomie: restauration du balcon avec les anciens montants d'une machine à coudre
Autonomie: restauration du balcon avec les anciens montants d'une machine à coudre
Autonomie: restauration du balcon avec les anciens montants d'une machine à coudre
Autonomie: restauration du balcon avec les anciens montants d'une machine à coudre
Autonomie: restauration du balcon avec les anciens montants d'une machine à coudre
Autonomie: restauration du balcon avec les anciens montants d'une machine à coudre

Rédigé par Jean-Baptiste Dumont

Publié dans #Restauration

Repost 0
Commenter cet article