Nos corps sont des systèmes ouverts, complémentaires

Publié le 11 Mars 2014

"Mettons les points sur les i. Un système est entendu dans le sens d'éléments coordonnés: ici nos organes, nos molécules, nos atomes, le tout fonctionnant ensemble. Les systèmes fermés sont par définition autosuffisants; ils n'ont théoriquement pas ou peu d'échanges avec l'extérieur.

Nos corps sont donc des systèmes ouverts parce qu'ils sont en échanges physiques permanents, non seulement entre eux mais aussi avec le reste du monde pour exister.

Vous savez pourquoi le jardinier fait rougir ses tomates? Car il respire sur elles en s'en occupant, et que ces fruits utilisent alors le gaz carbonique qu'il expire ... pour former leur chair par la photosynthèse. Si nous les mettons en salades, nous nous nourrissons entre autres d'atomes qui ont appartenu un temps au jardinier!... Et nous pouvons même durcir nos os avec. Ou coller les polluants que contenaient les tomates élevées aux pesticides sur notre ADN, qui le feront muter. Ou les décoller, avec des detoxifiants présents dans les végétaux sains.

Nous sommes bien des échangeurs de substances de notre vivant, et même bien sûr après notre mort, surtout alors ... pour les vers ou les bactéries"

Hommes-Éric Séralini : "nous pouvons nous dépolluer!"

Voir aussi les articles sur la sève de bouleau

Rédigé par Jean-Baptiste Dumont

Repost 0
Commenter cet article