A la mémoire de Monsieur Fabre

Publié le 9 Juin 2015

Il y a des personne que l'on croise et qui laisse une empreinte délicate dans votre vie, c'est le cas d'un de mes anciens voisins, Monsieur Fabre, de la rue Hottat à Ixelles. A 95 ans, il vivait encore seul, d'une éducation et d'une gentillesse exemplaire. Il m'appelait affectueusement "l'artiste-jardinier". Un jour ce petit mot dans une calligraphie magnifique était déposé dans ma boite aux lettres. Il est tellement touchant que je l'ai gardé précieusement et que je vous le partage aujourd'hui. Je le relis toujours avec autant d'émotion et je repense souvent à lui quand je travaille dans mon jardin!

Lui et Monsieur Van Hoof habitaient juste au dessus de mon rdc, je les appelai tendrement mes deux papys!

"Mr Dumont,

Il y a 45 ans que j'occupe mon appartement et j'ai actuellement 95 ans mais c'est la toute première fois que j'ai un réel plaisir de constater depuis votre venue un embellissement incessant du jardin dans tous les sens et à tous les niveaux pourrait-on dire. C'est une véritable jouissance pour la vue accoutumée depuis longtemps à des négligences, voire des abandons désastreux jusqu'à votre entrée en lieu. Aussi, toutes mes félicitations. 

Cordialement à vous, Fabre
A la mémoire de Monsieur Fabre

Rédigé par Jean-Baptiste Dumont

Publié dans #Ces gens qui m'ont inspiré

Repost 0
Commenter cet article